Histoire de Medjugorje

Tout a commencé le mercredi 24 juin 1981.

C'est la Saint Jean, la fête de celui qui a précédé la Lumière.

Deux adolescentes, Ivanka Ivankovic (15 ans), et Mirjana Dragicevic (16 ans), décident de faire une ballade. Elles partent sur le chemin de Podbrdo, tapissé de roc et de ronces, au-dessus de leur village de Bijakovici.
Soudain Ivanka voit une lumière vive à quelques centaines de mètres plus haut.
La lumière évolue, prend une forme humaine :
"C'est la Vierge !" s'écrie Ivanka.
"Ca ne peut pas être la Vierge !" réplique vivement Mirjana, plus intellectuelle.
Paniquées, les jeunes filles s'enfuient.
Plus tard, elles retournent sur le chemin, accompagnées de Milka Pavlovic, d'Ivan Dragicevic (16 ans) et d'Ivan Ivankovic (20 ans).
Tous voient l'apparition s'élever, se diriger vers le Krizevac et se fondre dans la croix.

Statue de Marie à Medjugorje, au Podbrdo

De retour à la maison, les "voyants" ne peuvent s'empêcher, chacun de leur côté, de dire qu'ils ont vu la Vierge...
Cependant, dans leur village de Bijakovici, les gens sourient et se moquent.
Les parents, eux, ont peur, ils sont inquiets : leurs enfants ne sont pas habitués à mentir et ils voient leur émotion.

- Le deuxième jour, vers 18H15, Ivanka, Mirjana et Vicka reprennent le chemin de la colline.
Tout à coup, au même endroit que la veille : l'apparition ! Vicka est fascinée, elle revient précipitamment pour prévenir sa soeur et 12 autres jeunes, mais elle seule la voit.
La Vierge leur fait signe d'approcher. Cette fois, ils n'hésitent pas : "Nous courions comme si nous étions portés, raconte Vicka, nous ne sentions ni les pierres, ni les ronces... comme si le sol était couvert d'une éponge de caoutchouc".
Une quinzaine d'adultes qui les accompagnaient les rejoignent, essouflés, cinq minutes plus tard; ils les trouvent tous les six en extase, agenouillés, le visage transfiguré par la joie. Ils voient leurs lèvres bouger et n'entendent pas le son de leurs voix. Ils ne comprennent pas ce qui se passe. Puis ils voient leurs regards s'élever tous ensemble en même temps : l'apparition vient de disparaître en montant.
Les enfants se retournent : ils sont revenus à leur état normal, mais émus aux larmes, bouleversés. "C'est bien Elle", dit Ivanka. La Dame de lumière était là, aimante, chaleureuse, à un mètre devant eux, ils pouvaient la toucher. "Laisse-nous un signe, sans quoi on nous croira folles", avait demandé Mirjana. Elle avait souri. "Reviendras-tu ?" Elle a fait "Oui" de la tête.

- Le troisième jour, la Dame leur dit :"Je suis la Bienheureuse Vierge Marie. Je viens parce qu'il y a de bons croyants. Convertissez-vous et faites la paix dans ce peuple."
Et elle donne les mots clés du Message : "Paix, Paix, Paix ! Réconciliez-vous !"

- Le quatrième jour, la police entre en action. La Vierge dit : "Mes anges, n'ayez pas peur de l'injustice, elle a toujours existé !"

- Le cinquième jour, Dimanche 28 Juin : 10000 personnes sont là sur la colline : "Que le peuple croit et persévère dans sa foi."

Encore aujourd'hui...
Pèlerin priant le chapelet

Les voyants continuent de voir la Vierge quotidiennement à la même heure, ensemble ou séparément, dans le lieu qu'ils ont choisi pour se réunir, chez eux ou ailleurs. Une fois où la police les emmenait à la ville voisine, pour un interrogatoire, elle est apparue dans le fourgon, là au milieu d'eux. Comme le Christ à ses apôtres après sa résurrection.

Ils la décrivent : "Elle a une robe gris argenté, un voile blanc, une couronne d'étoiles non reliées entre elles, les yeux bleus, des boucles brunes qui s'échappent du voile. Elle est de taille moyenne, jeune, vingt ans peut-être, c'est difficile à dire. Elle apparaît au dessus du sol, ses pieds, pris dans une sorte de nuée, ne touchant pas terre. Quand elle prie avec nous, elle joint les mains. Quand elle nous parle, elle ouvre les bras. Elle nous parle croate. Sa voix est d'une beauté merveilleuse, musicale. C'est un peu comme des cloches". Et pourtant : "C'est à la fois ça et pas ça. On n'a pas de mots pour la décrire. Cela ne ressemble à rien de ce qu'on voit sur terre. Elle rayonne. Ce n'est que de l'Amour".

Et les voyants, comment ont ils réagi à des années d'interrogatoire, de menaces, d'examens psychiatriques, de tests, et à l'afflux des pèlerins ?

Eh bien, s'il y a un miracle visible et tangible à Medjugorje, c'est celui-là, ils sont restés imperturbables et ont avancé dans la vie comme tous et chacun assumant la mission que leur octroie Notre Dame : porter le Message dans tout l'univers...
Les uns sont mariés : Ivanka, Mirjana, Jakov, Marija. Quant à Ivan qui a reçu mission auprès des jeunes et des familles, il parcourt le monde entier. Vicka, avec son sourire communicatif attire les foules partout où elle passe, mais reste plus à Medjugorje pour accueillir les pèlerins et témoigner.

Retour
Retour
Vos commentaires, témoignages, questions, soutiens,... Ecrivez nous ici.
Webmaster