Réjouis toi, Dieu t'aime !

Vos Témoignages

Page :  1 2 3 4 5 6 7 8

Pour nous envoyer votre témoignage sur ce que VOUS avez vécu avant,
pendant, ou depuis Medjugorje, écrivez nous en cliquant ici.

 • Témoignages vidéos :

alt : Témoignage du Père Guillaume

Témoignage du Père Guillaume

alt : Témoignege de Célia

Témoignage de Célia



Je suis arrivé partagé sur le sujet

Ma visite à Medjugorje s'est faite un peu à l'improviste, au coeur d'un séjour touristique dans les Balkans. Il était néanmoins prévu de rejoindre un pèlerinage là-bas. C'est ainsi que bien bronzé, allure de touriste, lunettes de soleil sur le nez et appareil photo en main, j'ai débarqué là-bas après une longue route traversant l'Italie, la Slovénie, et la Croatie.

Bienvenue à Medjugorje ! 40 millions de pèlerins en 30 ans, au coeur d'un pays encore largement marqué par les conflits. L'esprit rempli d'arguments pour et contre le phénomène des apparitions de la Vierge Marie, tirés de plusieurs bouquins lus avant mon départ, je suis arrivé partagé sur le sujet, dans une sorte de Lourdes bosniaque où seules les piscines sont remplacées par une série de confessionnaux. La ferveur elle, y est la même. Chapelets, marche vers la colline des apparitions, adoration, louange… Tout y est ! Et bien entendu… Conversions !

Déjà catholique pratiquant, j'espérais seulement 4 jours de retraite spirituelle. La Sainte Vierge en a voulu autrement et j'ai moi aussi découvert la conversion. Et si j'écris ces mots aujourd'hui, c'est du séminaire où je viens de rentrer, appelé par Marie à Medjugorje. Peut-être est-ce par cette ferveur internationale, par une soirée avec l'Esprit Saint, ou par le simple fait de prier en ces lieux par le jeûne, la Confession, l'Eucharistie, par la lecture de la Bible ou par la prière du chapelet… Quoi qu'il en soit, j'ai ressenti là-bas l'appel à devenir prêtre, et je sais qu'il vient de Marie !

Alors qu'elle soit vue ou non encore aujourd'hui, je ne peux le dire. Je sais en revanche qu'elle est là et qu'elle dispense des grâces sans compter. N'hésitez plus, allez-y !

François


Que du bonheur

Medjugorje avec le Clubmedj est de loin le plus beau et le plus intense des pélé auxquels il m'a été donné de participer ! Que du bonheur, tant de joie profonde reçue et donnée, tant de beaux moments partagés dans la bonne humeur... il est impossible de résumer tant de merveilles ! En deux mots : merci Marie ! Merci Notre Dame de la Paix et de la réconciliation. Merci pour toutes les merveilles dont tu nous as comblés à chaque instant, tous sans exception. Merci d'avoir pris sous ton manteau de tendresse nos familles et nos amis, tous ceux que nous portions dans notre coeur. Merci pour tant d'Amour, d'Espérance et de Charité. Merci d'avoir entendu nos prières et d'en avoir réalisé tant, en particulier les plus profondes, celles que nous n'osions et ne savions même pas formuler. Merci Marie de nous avoir placés entre les mains d'organisateurs et accompagnateurs vraiment attentifs, très dynamiques, sérieux et super sympas. Merci aux prêtres, et aux jeunes consacrées, totalement donnés au Seigneur et aux pèlerins. Merci de nous avoir réunis autour de toi, tous si différents et pourtant si proches. Chaque instant passé à Medj vaut une éternité.
Lydie


Medjugorje est un lieu de paix

A Medjugorje, nous nous sommes senti chez nous, chacun est vraiment accueilli par la Gospa, quelque soit son histoire. Medjugorje est un lieu de paix ! La Sainte Vierge parle à tous. Elle nous enseigne avec simplicité, en nous orientant vers son Fils, vers l'Eglise; nous voyons combien son message renouvelle, transforme les vies ! Et l'ambiance très fraternelle du pèlerinage est déjà une façon de vivre ce chemin vers la sainteté qu'elle rappelle !
Marie


J'ai redécouvert la messe et la communion

Personnellement, j'ai participé au pèlerinage de Medugorje avec le Club Medj, suite à l'invitation de l'un de mes frères qui est très croyant.
Ayant été élevé dans la religion catholique par ma mère qui a une grande foi, je m'en étais totalement détourné à l'adolescence, même si depuis quelques années, je me réintéressais à ce qui touche à la spiritualité, bien qu'ayant de sérieux doute sur l'existence même de personnages tels que Marie ou sur Jésus fils de Dieu, histoires qui me paraissaient dignes de contes rassurants pour enfants.
Mon frère s'étant finalement désisté, je suis quand même venu, plus en curieux, ne sachant pas si je participerais à toutes les activités du groupe.
Mais dès le départ en bus de Paris, on a été très vite mis à l'aise par l'équipe d'encadrement. On a été soumis à un petit questionnaire anonyme visant à savoir où nous en étions dans notre foi. Il s'est alors avéré que le groupe était plutôt hétérogène, et nous avons été invités à ne pas mettre de masque et à être vrais les uns avec les autres, ce qui a favorisé respect et bienveillance réciproque.
Etant moi-même dessinateur, j'avais amené un book ainsi que de quoi dessiner, et je pensais éventuellement vendre des dessins dans les rues au cas où les activités du pèlerinage m'auraient ennuyé.
Le soir de l'arrivée à Medjugorje, alors que tout le monde s'était très vite couché, n'arrivant pas à trouver le sommeil et tournant en rond, j'ai été tenté d'aller faire un tour en ville où j'avais repéré quelques bars, histoire d'aller comme à mon habitude écluser quelques pintes et plus si affinité. Je me ressaisis alors, me voyant déjà revenir bourré à la pension et sentant que je risquais alors de passer à côté de quelque chose.
Je priai alors afin de passer un séjour sobre, ce qui fut effectivement exaucé, malgré les bouteilles de vin blanc local présentes à chaque repas. Je me contentai donc d'un verre ou même simplement d'eau ou de jus d'orange, ce qui pour nombre de gens qui me connaissent aurait déjà pu être considéré comme un miracle !
J'ai eu l'impression durant ce pèlerinage de vivre vraiment le temps présent, et j'ai redécouvert la messe et la communion après être allé me confesser après plus de 20 ans.
Je me suis surpris à aller à tous les offices avec enthousiasme, restant en permanence concentré sur tout ce qui se passait. Et à chaque période de doute, c'était comme si à travers l'homélie des prêtres ou par une parole anodine d'un membre du groupe, je trouvais une réponse précise à mes questions.
Moi qui aime faire les vendanges chaque année, j'ai eu au cours du pèlerinage l'impression de m'y retrouver, l'ivresse ne venant plus du vin, mais de la prière, et sans mauvaise descente.
J'ai aussi été frappé par la grande liberté d'esprit des gens du groupe et des prêtres qui nous accompagnaient, jamais je ne me suis senti forcé dans ma démarche, et cela m'a donné envie de me rapprocher de l'Église et de chrétiens qui ont une démarche sincère de quête de Dieu, afin de m'aider à faire grandir la foi qui a été semée durant ce trop court séjour.
Yoann


Une cure de vitamines

Les quelques jours passés à Medjugorje ont été pour moi comme une cure de vitamines : j'en suis ressortie boostée au maximum !! Ma Foi - que j'avais mise de côté depuis plusieurs années - a pris un nouveau départ grâce à plusieurs facteurs : la ferveur qui émane de ce lieu tout d'abord, la paix que l'on ressent dans ce face-à-face quotidien avec Marie loin du tumulte de la vie quotidienne ensuite et, enfin, les témoignages ô combien enrichissants auxquels j'ai eu la chance d'assister et les belles amitiés qui se sont nouées au sein du groupe. Tous ces points réunis m'ont permis de me ressourcer spirituellement, de redécouvrir le sens de la Prière et de me réconcilier avec le sacrement de la Confession : voici une belle grâce reçue de Marie !


Je suis venue et j'ai vu, avec un nouveau regard.

Marie, c'est elle qui nous invite à Medjugorje à l'heure de la providence. Alors, viens avant d'en parler. Viens avant de t'en faire une fausse idée... Marie m'a rattrapée, m'a sauvée la vie éternelle et celle de ceux que j'aime, car le mal s'insinue en cercle vicieux qui gangrène, peu à peu, sans que l'on s'en aperçoive ! Le malin nous enchaine aux dépendances de nos désirs, toujours inassouvis, et prend la voie de fausses libertés et chemins de faux bonheurs. L'incarnation du mystère de l'Amour véritable, Lui, Il ne cesse de nous redemander notre 'Oui'.
Mais beaucoup de prétextes incitent à refuser l'invitation gratuite de Marie, surtout l'argent, ce veau d'or périssable tant idolâtré. Pourtant, il y a des solutions. Un frein matériel ne peut empêcher d'avancer sur le chemin spirituel, si l'on a l'humilité de le dire et la volonté de s'en défaire. Car des tentations et des intentions, semblant parfois même bonnes, nous décentrent de l'essentiel et nous enfoncent dans des ronces de détails, nous écartant du coeur existentiel. Alors, invoquons l'Esprit de Dieu, et souvent les noms protecteurs de Jésus et Marie, pour ne pas laisser de failles fissurer le sanctuaire de notre Etre. Alors « Cesse d'être incrédule, sois croyant » et va ! Medjugorje est un jardin du ciel, un cadeau divin, où la surabondance des grâces pleut, passant par la confession. Avant Medj, je ne me confessais plus, je ne communiais presque plus et j'allais à la messe à reculons. A Medj, par l'expérience, j'ai compris que la confession est le premier acte de conversion, en rejetant notre orgueil, en avouant notre imperfection, nos faiblesses et nos douleurs, pour se débarrasser de ce qui ralentit, alourdit, empêche d'avancer et de grandir. Alors, prions pour la sainteté des prêtres par qui passe le feu des sacrements et « Venez et voyez ». « Que celui qui a des oreilles entende ».
Je suis venue et j'ai vu, avec un nouveau regard. J'ai écouté et j'ai entendu. A Medjugorje, il y a des cadeaux pour chacun selon ce dont il a besoin. Alors, si nous nous dévêtons de nos propres barrières financières, organisationnelles, intérieures et fausses raisons nous détournant de notre bien. Si pour une fois, nous faisons confiance au Christ, que Marie nous offre et vers qui elle nous ramène. Si nous abandonnons nos tiédeurs et hésitations qui nous rétrécissent. Si nous sentons une passion, une aventure intérieure, le moindre signe ou appel à venir à Medjugorje, il faut dire « Oui », car il nous y attend un présent, un trésor personnel à chacun. J'en reviens comblée de grâces, partie avec rien, revenant avec tout. A 'Medj', j'ai aussi cueilli cinq puissants cailloux et une graine d'essentiel à cultiver au quotidien, en rejetant sans cesse ce qui en détourne. J'en reviens comblée de grâces, par le seul acte d'amour et de confiance que j'ai su donner, venir et dire : « Mon Dieu, donne-moi ce que tu veux ».
Aurore


Une totale Réconciliation !

Cela s'est passé à Medjugorje durant la Semaine Sainte 2010.
J'ai 39 ans et je suis issue d'une famille catholique pratiquante. J'ai été élevée dans la foi dès mon plus jeune âge. Mais à 15 ans, je m'en détourne totalement préférant les sorties avec mes copains qui ne sont pas très recommandables. Sorties alcoolisées, drogues. Je n'ai pas confiance en moi et je ne m'aime pas, je fais de la dépression.
En 2003, j'ai un petit garçon. Son papa est parti dès 3 mois de grossesse. Je refais une grosse dépression, plusieurs tentatives de suicides. Je me remets à boire énormément, vidant une bouteille de whisky certains soirs. Je fréquente des gens qui ne me correspondent pas et qui sont parfois très durs avec moi. Mon fils, Mathis a subi tout ça de plein fouet, mes conduites en état d'ivresse avancé avec lui, mes excès inimaginables, j'étais devenue alcoolique. Je suis tombée très bas.
Je n'avais plus la foi depuis 2003 et refusais d'entrer dans une église. Pour moi, Dieu ne pouvait pas exister ! Comment me laisser souffrir à ce point ! J'ai perdu plusieurs fois mon travail. Au mois de mars de l'année dernière, voyant que je sombrais de plus en plus, que j'ai approché la mort de très près, ma cousine et mes tantes ont insisté pour que j'aille à Medjugorje. J'y suis allée avec mon papa, ma maman gardant mon fils.
J'étais effarée de voir tous ces pèlerins priant le chapelet dans le car et je me disais : « mais qu'est-ce que je suis venu faire dans cette galère avec ces « allumés » ? »
Et bien, quelle ne fut pas ma surprise, quand Marie m'a parlé sur la colline des apparitions et m'a dit qu'Elle et Jésus m'aimaient comme j'étais et que j'avais du prix pour eux !! Je me suis effondrée en larmes, un tel torrent d'Amour m'a envahi, une sensation d'être entre Ciel et Terre. Une totale Réconciliation ! Je me suis mise à prier, à réapprendre avec ferveur mes prières et surtout à y mettre tout mon coeur, j'étais heureuse et apaisée comme jamais je ne l'avais été depuis très longtemps.
Durant le chemin de croix, j'ai eu des sensations bizarres. A la croix blanche, en haut, elle m'a à nouveau parlé, mon coeur débordant de joie et moi à nouveau en train de pleurer toutes les larmes de mon corps. Des phénomènes que je n'explique pas se sont produits et je sais que ce n'est pas le fruit de mon imagination. J'avais retrouvé le sourire, une puissante confiance en Maman et Jésus, la foi, l'amour des autres, le pardon.
C'est le plus beau cadeau que l'on m'a fait de m'emmener là-bas et je ne remercierais jamais assez mes tantes, ma cousine, mes parents, ma soeur pour m'avoir « forcé » à y aller !!
Maintenant, depuis ce pèlerinage, je ne bois plus une goutte d'alcool et ça sans me battre, je n'y ai plus jamais pensé, je m'aime et je sais qu'On m'aime, ma vie a radicalement changée. Je vis chaque jour comme une grâce, je prie beaucoup, fais mon chapelet, vais à la messe. C'est une seconde naissance pour moi. Mon fils renait aussi petit à petit mais cela va être long pour lui.
Voilà mon témoignage condensé, j'aurais pu en écrire des pages sur Medjugorje.
Séverine


Brutalement je me suis sentie littéralement baignée dans un immense lac d'Amour

Quand j'ai reçu l'Esprit Saint lors de la dernière soirée, je priais : "viens, viens en moi Seigneur, j'ai tellement besoin de Toi". Brutalement je me suis sentie littéralement baignée dans un immense lac d'Amour. J'ai su, à l'instant même que Dieu m'aimait tellement qu'Il m'avait pardonné tous mes pêchés (même mortels que j'avais confessé). Comment Dieu, si parfait, pouvait-Il me pardonner des fautes aussi graves !? Quel bonheur j'ai éprouvé !!! J'étais heureuse, comme jamais, dans un tel état de béatitude que je ne pouvais que dire : "Merci, Oh merci Seigneur, je vous aime tellement, c'est merveilleux, montrez-moi le Chemin qui mène à Vous !!"


Dieu est maintenant toujours à mes côtés

Juste quelques mots pour vous remercier encore pour ce merveilleux pèlerinage. Ma vie a changé car Dieu est maintenant toujours à mes côtés.
Caroline


La paix et la joie accueillies à Medjugorje demeurent dans mon coeur

J'ai été invitée à Medjugorje par la Vierge Marie, lieu béni où elle habite. Préparée dans mon coeur à accueillir ce qui me serait offert, j'ai déposé près de son Coeur Immaculé tout ce que je portais. Les enseignements, les temps de prière et chaque moment vécu au coeur du pèlerinage ont été un réel enrichissement pour notre vie de foi. Ce pèlerinage est un cadeau que nous fait Jésus, par Marie. Il se goûte au quotidien désormais et la grâce reçue se prolonge en nos coeurs pour mieux être offerte. La paix et la joie accueillies à Medjugorje demeurent dans mon coeur et se vivent au quotidien dans la Communion des Saints. Futur pèlerin, vas dans ce lieu béni toi aussi, Dieu t'y donne rendez-vous ! Il donnera à ta vie un souffle nouveau, un souffle de vie qui te fortifiera !
Corinne


D’autres témoignages :  1 2 3 4 5 6 7 8


Vos commentaires, témoignages, questions, soutiens,... Ecrivez nous ici.
Webmaster